Ramsay Santé
Hôpital privé Claude Galien

L’unité de gastroentérologie s’étoffe à Claude Galien

Article le

Depuis le 1er juillet, l’hôpital privé Claude Galien a vu son unité de gastroentérologie se renforcer avec l’arrivée du Dr Stéphane Talom, gastroentérologue spécialisé en endoscopie interventionnelle. Partageant sa semaine entre consultations et prises en charge au bloc opératoire, son planning est déjà bien rempli... et les projets sont au rendez-vous.

La gastroentérologie est la spécialité qui se concentre sur le système digestif et toutes les pathologies qui peuvent le toucher. Dans le cadre d’investigations, l’endoscopie interventionnelle pourra être pratiquée sur le patient. Il s’agit d’une méthode d’exploration qui permet de visualiser l’intérieur de conduits ou de cavités inaccessibles à l’œil.

 

Prévenir pour guérir

 

Les soucis intestinaux sont des motifs fréquents de consultation. « La majorité des patients qui se présente en consultation se plaint de problèmes variés, introduit le Dr Talom. Cela peut aller de douleurs abdominales à des remontées acides voire des saignements ou des maladies du foie ». Il est alors primordial d’être rapidement pris en charge pour établir un diagnostic clair et démarrer un traitement adapté.

 

De nombreux programmes de prévention sont établis par les sociétés savantes et le Ministère des Solidarités et de la Santé. Pour le cancer colorectal par exemple, il est recommandé, à partir de 50 ans, de réaliser un test de dépistage tous les 2 ans.

« Pour se prémunir au maximum des maladies graves qui peuvent toucher le système digestif, la prévention et le suivi restent les meilleurs alliés », précise le docteur.

 

Assurer l’endoscopie interventionnelle

 

Le plateau technique de l’hôpital privé permet la réalisation d’endoscopie de niveau 1 et 2. Avec l’arrivée du Dr Talom, l’objectif est à présent de créer une véritable unité d’endoscopie interventionnelle. « Nous voulons rassembler une équipe autour de ce projet et recruter prochainement d’autres spécialistes. Cela nous permettra d’apporter au patient, en une même unité de lieu, une prise en charge plus optimale. C’est ainsi que dans les trois prochains mois, l’objectif est de débuter la pose de prothèse digestive. Notre calendrier prévisionnel nous permettra d’ici 12 mois d’être à terme opérationnels pour le cathétérisme biliaire, complété par l’écho-endoscopie diagnostique et thérapeutique ».

 

L’accueil du spécialiste et ses premières semaines au sein du service promettent déjà de belles réalisations à venir. « Nous sommes tous très motivés ! L’ambiance est très cordiale et nous portons tous ce projet d’unité d’endoscopie interventionnelle. Cette spécialité manque cruellement dans notre bassin de population et cela permettra d’améliorer encore davantage la prise en charge des patients en répondant également aux demandes des collègues d’autres spécialités, chirurgiens digestifs notamment ».

Article précédent

De la chirurgie orthopédique infantile à l’Hôpital privé Claude Galien

L’orthopédie infantile (ou pédiatrique) prend en charge toutes les pathologies orthopédiques qui touchent les enfants, allant du nourrisson à l’adolescent....